Microfin-Maroc

Le premier forum marocain de la microfinance
 
AccueilMicrofinanceCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
                                          

Partagez | 
 

 Microcrédit : moins de clients mais un business plus sécurisé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 04/12/2010
Localisation : Agadir

MessageSujet: Microcrédit : moins de clients mais un business plus sécurisé   Sam 21 Mai - 8:45

Légère baisse du nombre de clients actifs qui atteint 900 000 à fin 2010 contre 925 000 un an plus tôt. Les bailleurs de fonds se montrent un peu plus prudents.


Après avoir connu des temps glorieux avec des chiffres très flatteurs, il semble que le secteur du microcrédit au Maroc ait pris la mesure des difficultés rencontrées depuis 2008 pour finalement se contenter de niveaux de production bien plus raisonnables. Ainsi, à fin décembre 2010, le secteur comptait environ 900 000 clients actifs contre près de 925 000 à fin 2009 et 1,35 million à fin 2007, son plus haut niveau atteint jusque-là, d’après les données fournies par la Fédération nationale des associations de microcrédit (FNAM). Quant à l’encours global, il tend à se stabiliser. A fin 2010, il avoisinait 5 milliards de DH contre 4,87 milliards de DH à fin 2009. En revanche, le portefeuille à risque (PAR) reste la grande inconnue, la FNAM n’ayant pas encore recueilli les données de toutes les associations de microcrédit (AMC) après les radiations effectuées à la fin du bilan annuel. Il s’établissait à 6,58 % à fin septembre 2010.
Selon la FNAM, la fusion réussie de l’ancienne Fondation Zakoura avec la Fondation Banque Populaire pour le Microcrédit (FBPMC) et la politique activiste d’Al Amana en matière de recouvrement aura fortement permis au secteur de se stabiliser et d’aller de l’avant. Seule ombre au tableau, la disponibilité des fonds auprès des bailleurs de fonds habituels n’est pas aussi évidente qu’elle ne l’était.

La centrale des risques enfin opérationnelle

D’autres actions sont lancées pour faire évoluer le secteur. Huit petites associations, souvent victimes du gros appétit des plus grandes, se sont en effet récemment rassemblées autour de la Fondation Ardi pour constituer une association à but non lucratif baptisée Réseau de la microfinance solidaire (RMS). L’objectif est de mutualiser les besoins communs, à l’image de l’acquisition d’un système d’information digne de ce nom dont chacune des AMC réunies au sein du RMS sera équipée d’ici la fin du mois de juin prochain.
Une fois le système généralisé, un manuel de procédures commun sera rédigé pour faciliter la gouvernance de ces AMC. Le RMS a également mis en place une stratégie de développement précise. Comptant pour l’heure 150 000 clients actifs, le réseau prévoit de doubler ce chiffre et de faire passer le nombre d’agences de 300 à 400 d’ici 2015.
Les AMC pourront aussi s’appuyer sur la centrale des risques gérée par Experian qui est opérationnelle. Deux tarifs différents par requête entérinés par Bank Al-Maghrib ont été fixés, le moins cher étant adapté aux ressources des petites associations. Quant à l’étude sur la transformation institutionnelle des AMC commanditée par le ministère de l’économie et des finances, elle a été finalisée. Elle a permis d’apporter des modifications à la loi 18-97 relative au microcrédit. Le processus d’adoption est en cours. Ce nouveau texte permettra à tout AMC qui le désire de créer un établissement de crédit.




Anne-Sophie Martin. La Vie éco
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

2011-05-18
Revenir en haut Aller en bas
http://microfin.forummaroc.net
 
Microcrédit : moins de clients mais un business plus sécurisé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Microfin-Maroc :: Forum Général :: L'actualité de la microfinance-
Sauter vers: