Microfin-Maroc

Le premier forum marocain de la microfinance
 
AccueilMicrofinanceCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
                                          

Partagez | 
 

 Microfinance : « Au Sénégal, les taux d’intérêt sont abordables… »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 238
Date d'inscription : 04/12/2010
Localisation : Agadir

MessageSujet: Microfinance : « Au Sénégal, les taux d’intérêt sont abordables… »   Sam 5 Mar - 11:09

René Carron, président de Fondation Farm et Grameen Crédit Agricole, Jean Luc Perron, délégué général de la Fondation Crédit Agricole (France), Chuck walterfield de MF TRANSPRENCY, Professeur Huzzatul Islam Latifee, Président de Grameen Trust, et Soukeyna Ndiaye Ba, Directrice exécutive d’INAFI INTERNATIONAL, ont animé ce vendredi une conférence de presse en marge du Conseil d’administration de ladite Fondation. L’occasion a été saisie par ces responsables pour recadrer le débat sur les taux d’intérêt.



De jour en jour des voix se lèvent pour mettre en doute l’efficacité de la Microfinance dans la lutte contre la pauvreté du fait des taux d’intérêt jugés élevés. Des professionnels de ce secteur ont mis à profit la rencontre avec les journalistes pour apporter certaines précisions. C’est ainsi que la directrice exécutive d’INAFI INTERNATIONAL a apporté la réplique. « Les taux d’intérêt ne seront jamais les mêmes. Chaque institution emploie un certain type de taux d’intérêt en fonction de certains paramètres. Toutefois, ces taux sont régulés par la Banque centrale. Soutenir que les taux d’intérêt sont élevés ne veut absolument rien dire », a expliqué Mme Ba. « On entend des gens soutenir dans les médias que les taux d’intérêt sont élevés et que la Microfinance appauvrit les populations sans pour autant prendre la précaution d’apporter des preuves scientifiques. Ce matin (4 mars, NDLR), M. Walterfield en s’appuyant sur une étude a démontré le contraire », a confié l’ancienne ministre.
Dans la foulée, le patron de l’ONG Microfinance Transparency, qui est une initiative mondiale pour une tarification équitable et transparente dans le secteur de la Microfinance, estime que les sénégalais n’ont pas à se plaindre du taux d’intérêt. En effet, selon Chuck Walterfield « ici (Sénégal), j’ai constaté que les taux d’intérêt sont abordables par rapport à ce qui se fait ailleurs ».
Par ailleurs, M. René Carron a révélé au cours de cette rencontre que la Fondation Grameen Crédit Agricole a mis à la disposition de ces partenaires sénégalais (Caurie, MEC FEPRODES et la Laiterie du Berger) respectivement 500 000 euros, 15 000 euros et 300 000 euros de prêts. De même, la fondation a pris une participation au capital de la Laiterie du Berger, une entreprise sénégalaise de social Business qui collette du lait et le transforme en yaourts et autres produits laitiers, à hauteur de 9,5%.
A l’entame de cette conférence, il nous a été proposé de visionner la déclaration du professeur Muhammad Yunus, qui n’a pas fait le déplacement sur Dakar. Le prix Nobel de la paix de 2006 entame un bras de fer avec les autorités de son pays(Bangladesh) qui l’ont limogé de la direction de Grameen Bank. M. Yunus a tenu à les rappeler les fondamentaux du social-business dans sa déclaration. « Un social-business est conçu et fonctionne comme une entreprise classique. Mais le principe de maximisation du profit est remplacé par celui du bénéfice social », a soutenu le fondateur de Grameen Bank (banque des villages). « Pas de pertes, pas de dividendes, c’est le principe du social-business », a ajouté le Professeur Huzzatul Islam Latifee, Président de Grameen Trust.
EL HADJI ALASSANE DIALLO



Samedi 5 Mars 2011
Revenir en haut Aller en bas
http://microfin.forummaroc.net
 
Microfinance : « Au Sénégal, les taux d’intérêt sont abordables… »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Microfin-Maroc :: Forum Général :: La microfinance au reste du monde-
Sauter vers: